Le patrimoine francophone en Alberta ne date pas d’hier. Lors de la phase de colonisation en Amérique, de nombreux immigrants dont les colons français se sont lancé dans le commerce de la traite des fourrures. Parmi eux, plusieurs marchands montréalais se sont dirigés vers les régions du Nord-Ouest en quête d’aventure et d’opportunités d’affaires.

Au cours de leur périple, les voyageurs ont fait la rencontre des peuples autochtones avec qui ils ont développé des liens commerciaux et amicaux. Plus particulièrement, les tribus Cris, connues pour leur ouverture face au mariage inter-tribal, furent accueillantes envers les visiteurs venus de l’Est et plusieurs d’entre eux ont épousé des femmes cries. Ils ont ainsi engendré les peuples métis, descendants de l’union entre les Cris et les Français du Canada. Avec l’établissement de ces nouvelles communautés dans l’Ouest, les ordres missionnaires sont alors arrivés, puis ils ont été suivis par les pionniers. Ce processus, qui s’étale sur plus de 200 ans, a contribué de manière significative à l’établissement de l’Ouest canadien et plus particulièrement à la fondation de l’Alberta.

Les Pères fondateurs francophones

Saviez-vous que le quartier « Mission » à Calgary avait déjà porté le nom de Rouleauville?
En effet, ce sont les missionnaires Oblats de Marie Immaculé, soit les pères Albert Lacombe et Hippolyte Leduc qui ont acquis, en 1883 du gouvernement fédéral de l’époque, le lot de terre qui leur a permis de développer la colonisation permanente pour la mission d’évangélisation Notre-Dame-de-la-Paix. À cette époque, les pères Oblats cherchaient à établir la paix entre les peuples présents, tout en valorisant la colonisation, les soins de santé, le commerce et l’éducation catholique en français.

Avec l’arrivée du chemin de fer Canadien Pacifique, les opportunités étaient nombreuses dans la région, ce qui a favorisé l’expansion de la petite communauté francophone.

L’existence officielle du village francophone voit le jour en tant que Rouleauville dès 1899 avec environ 500 habitants. On doit son nom aux frères Rouleau, deux citoyens d’influence issus du Bas-Canada, qui se sont établis dans l’Ouest et qui ont marqué l’histoire par leur implication dans le développement des infrastructures et de la vie sociale au sein de leur communauté. C’est en 1907 que le village francophone s’annexe à la ville de Calgary, qui était alors en pleine expansion. Entre 1906 et 1911, la population de Calgary a passé de 12 000 à près de 44 000 citoyens et la ville se perçoit alors comme la métropole commerciale de l’Ouest du Canada.

Aujourd’hui encore, grâce à la préservation et la restauration de bâtiments patrimoniaux, les traces des vestiges de Rouleauville sont toujours bien présentes au cœur de la ville de Calgary. Durant la période estivale, il est possible de revivre ces passages historiques par le biais de tours guidés afin d’en apprendre davantage sur les origines francophones qui ont contribué à la fondation de la grande ville qu’est devenue Calgary.

Articles récents

Catégories